Forum de la Resistance Nationale

Forum de la resistance face à la forfaiture de l'imposteur Elyséen actuel.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Que reste-t'il de l'échiquier politique Français ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Démocrate
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2750
Age : 67
Localisation : FRANCE EN PERIL
Emploi : Redresseur de Démocratie
Loisirs : La Politique
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Que reste-t'il de l'échiquier politique Français ?   Lun 30 Juin - 11:41

Que reste-il de l'échiquier politique Français, aprés l'élection du Pestilent imposteur Elyséen Nicolas Sarközy, il y a-t'il encore une véritable politique d'opposition Question

En ce qui me concerne j'en doute, car la dictature actuelle que la France subit, fait que des partis politiques, il ne reste que des noms, des cendres, des partis fantômes, un parti en voie d'implosion, des partis vassaux de l'UMP,

Les cendres se nomment Front National et MNR, les parti fantômes le PCF, le MRC, le PRG, les Verts, le Modem, l'UDF, le RPF, "Debout la République", le R.I.F, Lutte ouvriére, Le Parti des Travailleurs, le CNPT, Cap 21.

Celui qui est en voie d'implosion, vous vous en doutez, c'est le Parti Socialiste, qui n'a pas digéré la politique d'ouverture de l'imposteur qui a nommé certains des ses membres au sein de son GVT de godillots, et, actuellement, les responsables des courants divers de ce parti en pleine décadence, décomposition, sont en train de s'entre-déchirer pour savoir qui va succéder au flanc rose de 1er secrétaire et qui sera présidentiable en 2012, pendant ce temps là, il fout la paix au nabot.

Les parti vassaux de l'UMP, Le Nouveau Centre, le MPF de De Villiers, le Centre National des Indépendants et Paysans, Le Forum des Républicains sociaux, le Parti Radical Valoisien.

J'ai gardé pour la fin la LCR du petit facteur, un parti en gestation qui veut regrouper tout ceux de l'extréme gauche, dont le nom provisoire est le Nouveau Parti Anti-capitaliste, une utopie dans ce monde libéral, mondialiste, un parti qui ne gouvernera jamais, mais qui peux semer le trouble dans les instances politques en place.

Aprés avoir fait le tour de cet "échiquier politique" je constate qu'il n'y aucune véritable opposition politque, et que de la démocratie d'hier, nous sommes passés en dictature annoncée, dictature qui entérine aujourd'hui la MORT PROGRAMMEE DE LA FRANCE, donc des ses institutions, de son identité et le plus grave, des Français, les vrais !

A vous lire.

_________________
Démocrate
La France et les Français d'abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumdelaresistancen.bb-fr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que reste-t'il de l'échiquier politique Français ?   Lun 30 Juin - 11:55

Vous avez résumé et exposé cette situation de vacance d'opposition d'une manière parfaitement limpide.

Il n 'y a rien à ajouter , si ce n'est peut être, devant ce vide antidémocratique et cette mode de dictature rampante, est-il encore utile que les peu de gens lucides se serrent les coudes et émergent en un mouvement de resistance en faisant taire toutes les petites querelles et divergences ,pour s'attaquer aux vraix enjeux de fond ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: politique   Lun 30 Juin - 14:25

Diviser pour régner, flatter et proposer des postes,

faire de belles promesses, les cons sont faibles de quelque bord qu'ils soient.

Pauvre France les bons à rien sont au pouvoir depuis plus de 35 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Mémoire courte, ou sélective ? texte trés long.   Mar 1 Juil - 18:51

Il y a bien plus longtemps que ça chauffe pour l'avenir de la France :

s'il fallait faire quelque retour dans notre mémoire, il suffirait d'alligner en tant que coupable ceux ci :

Sarkosy et l'intégration à tout va des étrangers à la place des francais de souches.

Chirac et sa post-politique coloniale avec l'entretien " de la mémoire collective " comme outil de propaguande au service de la culpabilité perpétuelle des générations de français soit disant coupable de collaboration, de massacres.

Mitterand et sa polituque sociale illogique : descendre l'age de la retraite à 60 ans alors que tout les autres pays d'europe adoptent des mesures qui tiennent compte de la démographie et de l'allongement de l'esperance de vie. La création du RMI véritable outil d'entretient de la misére pour le bien étre de son électorat : les pauvres vottent à gauche !

Gyscard, qui cré le rapprochement familliale pour les étrangers qui résident en france privés de leur famille. ce sera une porte ouverte à toutes les filléres d'immigrations clandestine, et c'est pas fini...

Pompidou eu au moins le mérite de redresser les comptes de la france. Mais avec une politique étrangére héritée du gaullisme destructeur de l'empire francais, car si les comptes remontent, la surface de l'empire lui regresse. ( indochine 1954, algérie 1962... avec son lots de massacres, exilés : désillusion de l'idéal civilisateur de la france )

De Gaulle président, enfin lui. celui qui dira " vive le quebec libre " et " je vous ait compri", en algérie pour trahir ensuite des milliers de francais de souches investi d'une mission hériditaire de civilisation du continent africain.
De gaulle " le libérateur " celui qui limogeait le général gyrault, pourtant appolitique, libérateur dans les fais de la corse occupée par 55.000 soldats allemand. DG jouera de toute son intelligeance, pour écarter du pouvoir ces plus proches amis, et permetra au communisme de s'installer au sein de l'appareil d'état, comme jamais un gouvernement ne su le faire, méme au temps du front populaire. En 1948, il encouragera le procés de la cagoule, dont les membres seront tous engager dans la résistance dans le SR Alliance, résistants de la premiére heure . il vottera la grace pour certain activiste " cagoulard ", dont mitterand fera parti, mais en prennant soins de permetre le massacre des plus grands résistant de la droite, au poste en france pendant l'occupation, alors que lui s'était barré non en algérie au seins de l'armée francaise, mais en angleterre. Sans doute qu'à l'époque se sentait il plus en sécurité en terre ennemie qu'aux coté de ces camarades de combats.
Celui qui fut dans l'ombre des accords de yalta. on l'a vu, absent, pourtant présent pour le démentellement de l'empire francais au profit des gagnants : l'algerie sera encouragée dans la cessetion avec la france par l'armée russe, au profit des anglais, pour qui la france avait pris l'afrique du nord pour coupper la méditéranée à l'empire britanique.
Les états africains se verront annéxés à l'empire des grandes entreprises britanique, sous couverts d'accors commerciaux avec les dictatures, comme par asars proches des soviets de moscou.
Il s'en suivra le démentellement de l'allemagne, vaincu, disloquée.

les grands empires du centre européen n'existent plus, grace à l'égémonie anglo-américaine. le résultat, c'est du coca sur les tables de france, alors que nous buvions du vin, dés 8 ans !

Plus loins encore : la révolution de 1789, ne fut pas celle du peuple contre les riches. ce fut celle des bourgoies avec leur idée déja mondialiste de l'argent, le pouvoir de l'argent pour l'argent.
Ces bourgeois, on renversé la courone de france, pour s'accaparer les richesses qu'ils convoitaient, et que le rang des nobles privait. Quand au peuple, il est réduit aujourd'hui à l'outil " consommateur ".
Quand on sait que les mémes bourgeois adeptes de ce mondialisme sont à l'origine de préts d'argent à l'allemagne, dans les années 193-, pour un réarmement au contraire des obligations de l'allemagne vis à vis des garanti du traité de versaille, alors il apparait clairement que la guerre ait été voulu par cette puissance mondialiste. le programme anticémithe des nazis était pourtant connu. peut importe, les juifs du peuple ne sont rien face au intéret des grands marchés.

voici un commentaire d'un camarade, qui à vu ces enfants égorgé à Oran, en 1962 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d'Oran

L'article commenté :
Marignane: le commissaire du gouvernement remet en cause la stèle aux "combattants de l'Algérie française"
MARSEILLE - Le commissaire du gouvernement du tribunal administratif de Marseille a réclamé lundi l'annulation d'un arrêté municipal du 23 juin 2005 de la ville de Marignane (Bouches-du-Rhône) autorisant l'édification dans un cimetière municipal d'une stèle rendant hommage aux "combattants tombés pour que vive l'Algérie française".


La stèle, située dans le cimetière Saint Laurent Imbert et qui représente un homme fusillé, a été érigée par l'Adimad (Amicale pour la défense des intérêts moraux et matériels des anciens détenus et exilés politiques de l'Algérie française). Son inauguration le 6 juillet 2005 avait été perturbée par une manifestation d'opposants et interdite par la préfecture des Bouches-du-Rhône.

Le commissaire du gouvernement Xavier Haïli a mis en avant "la dimension polémique et partisane" d'une partie de la stèle et "la méconnaissance du principe de neutralité du service public", ajoutant que cette autorisation d'occupation du domaine public n’avait pas fait l'objet d’un vote du conseil municipal de Marignane.

Il a précisé que celui-ci pouvait voter une nouvelle délibération, faire démonter la stèle ou y faire disparaitre trois dates litigieuses évoquant l'exécution de condamnés à morts de l'OAS (Organisation Armée Secrète).

Il s'agit de Roger Degueldre, chef des commandos Delta, qui a organisé l'assassinat à Alger des six inspecteurs des centres socio-éducatifs dont Mouloud Feraoun en mars 1962, d'Albert Dovecar et Claude Piegts, meurtriers du commissaire central d'Alger Roger Gavoury en mai 1961, et de Jean-Marie Bastien-Thiry, auteur de l'attentat manqué du Petit-Clamart contre le général De Gaulle en août 1962. Tous ont été condamnés à mort par la cour militaire et fusillés en 1962 et 1963.

M. Haïli a demandé au tribunal administratif une injonction à la ville de Marignane "de faire ou de défaire dans un délai de quatre mois, sans astreinte" ainsi que 1.000 euros pour frais de justice à François Gavoury, le fils du commissaire Gavoury, qui faisait partie des demandeurs.

M. Haïli a en revanche jugé irrecevables les demandes des associations Ras l'Front Vitrolles-Marignane et Association des amis de Max Marchand, Mouloud Feraoun et leurs compagnons.

L'arrêt du tribunal administratif a été mis en délibéré.

Son commentaire :
En laissant les Chaînes 3 et 5 entamer un inventaire de caractère judiciaire sur les agissements occultes de Jacques Chirac, tout particulièrement par la faille financière énorme de Gaston Flosse, suspecté désormais dans la disparition du journaliste « JPK » qui avait mis à jour l’étape tahitienne de « fonds japonais » pouvant en même temps expliquer la cinquantaine de voyages du Président au pays du soleil levant, Nicolas Sarkozy laisse lentement l’étau judiciaire se refermer sur son prédécesseur.
Plusieurs indications comme l’implication directe de Charles De Gaulle dans les massacres du 8 Mai 1945 en Algérie, dénoncés par l’Ambassadeur de France lui-même, les révélations de Monsieur MEO reconnaissant qu’en Mai 1958 le Menteur du Forum lui déclarait formellement : « Mais dans 4 ans Ben Bella gouvernera l’Algérie » ainsi que maints autres indices étaient et sont de nature à nous faire penser que le temps des Gaullistes pourrait prendre fin incessamment.
Et puis il y a cette remise en question concernant la stèle de Marignane. Le Président redevient le Ministre de l’Intérieur qu’il était le 6 Juillet 2005. Oui au terrorisme du Colonel Rossel qui a fait assassiner en 1871 des Juges, des archevêques et des milliers de « Versaillais ». Oui à Jean Moulin et à Georges Bidault qui ont éliminé quelques milliers de Français légalistes avant et après la Libération. Non au Georges Bidault deuxième version, non au Lieutenant Degueldre, non au Général Salan qui ont pris les armes pour tenir les serments prêtés et les promesses faites par Charles De Gaulle.
Cela prouve que le régime inique de la Cinquième République repose bien sur la personne historique de Charles De Gaulle et que même si la preuve était faite demain qu’il n’est pas mort d’une rupture d’anévrisme mais bel et bien en se mettant une balle dans la tête, le médecin légiste qui constaterait cette nouveauté ne pourrait le faire que dans la vieille tradition des dissidents soviétiques, par les samiszdats, et que pour que le fondateur de la République de Sarkozy soit légitime, il est indispensable que tous ses opposants, tous ceux que De Gaulle a vaincus dans sa carrière politique – exclusivement des Français ! – soient illégitimes.

ca va, pas trop long ce texte lol!
Revenir en haut Aller en bas
Démocrate
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2750
Age : 67
Localisation : FRANCE EN PERIL
Emploi : Redresseur de Démocratie
Loisirs : La Politique
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Que reste-t'il de l'échiquier politique Français ?   Mer 15 Oct - 4:35

Ils s’étaient déjà abstenus sur le mini-traité de Lisbonne et plus récemment encore, plus surprenant aussi, sur la réforme des institutions, et cette nuit, à l’heure de voter le plan de sauvetage des banques, ils se sont abstenus aussi.

Ils sont tellement minés par leur contradictions internes qu’ils ne sont plus en situation de s'opposer à la politique de Nicolas Sarközy.

C'est qui ils Question

Tout simplement les dépités du Parti Socialiste qui me donnent plus l'impression de cautionner la politique de l'imposteur Elyséen que de tenter d'y faire front.

La fin de mandat du 1er Secrétaire F. Hollande est plus que pitoyable, comme le bonhomme d'ailleurs, incapable de diriger efficacement ce parti, (supposé d'être d'opposition) au bord de l'implosion.

A vous lire.

_________________
Démocrate
La France et les Français d'abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumdelaresistancen.bb-fr.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que reste-t'il de l'échiquier politique Français ?   Mer 15 Oct - 5:54

Les socialistes sont contre tout au nom de l'opposition, ce qui prouve bien leur bêtise.

Ils avaient approuvé cette décision, prise en accord avec Strauss-Kahn...

Nous avons peut-être la droite la plus bête du monde, mais la gauche, ou ce qu'il en reste, n'a rien à lui envier.

Vive la vraie droite, celle qui n'existe pas en France !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que reste-t'il de l'échiquier politique Français ?   Lun 10 Nov - 13:23

C'est simple, du FN il va rester le MPF, du PS le NPA de Besancenot, du centre l'âne béarniais tout seul et le reste est pour Sarközy de Nazi-Boxon ( Union Matrimoniale des Pédales). clown
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que reste-t'il de l'échiquier politique Français ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que reste-t'il de l'échiquier politique Français ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la Resistance Nationale :: Les nouvelles de France et d'ailleurs :: "on en parle en France"-
Sauter vers: